Les competences cles pour maitriser la communication en toutes circonstances

La réussite professionnelle et personnelle dépend en grande partie de notre capacité à communiquer efficacement. Pour établir des relations harmonieuses avec nos interlocuteurs, il est indispensable de développer diverses compétences en communication. Grâce à cet article, découvrez les principales aptitudes requises pour se faire comprendre et gérer au mieux les situations complexes et délicates.

1. l’écoute active pour une excellente communication

L’écoute active est une des compétences en communication qui consiste à porter réellement attention à ce que l’autre nous dit. Ce faisant, on montre notre respect et notre intérêt envers notre interlocuteur. Les éléments clés de cette pratique sont :

A) la suspension du jugement

Pour écouter activement, il faut éviter de chercher à interrompre ou contredire l’autre. Il convient également de rester ouvert aux propos de notre interlocuteur sans prendre parti trop rapidement.

B) la reformulation

Le fait de reformuler certaines phrases de notre interlocuteur prouve que nous avons bien compris son point de vue. Cette technique permet d’éviter les malentendus et les conflits dus à une incompréhension mutuelle.

C) le questionnement

Poser des questions pertinentes à notre interlocuteur permet d’obtenir plus d’informations sur le sujet abordé. Cela donne aussi l’occasion à l’autre de s’exprimer davantage et d’affiner sa pensée.

2. utiliser le bon canal de communication selon la situation

Il existe différentes formes de communication : verbale, non-verbale et paraverbale. Chacune d’entre elles peut être utilisée pour faire passer un message précis en fonction du contexte donné.

A) la communication verbale

La communication verbale se fait principalement grâce au langage oral ou écrit. Pour qu’elle soit efficace, il faut veiller à utiliser des mots clairs et précis tout en évitant les termes trop techniques ou ambigus.

B) la communication non-verbale

Les gestes, les postures, les expressions faciales et les regards font partie intégrante de notre manière de communiquer. Il est essentiel de maîtriser ces éléments pour faire passer nos messages adéquatement sans créer de tensions inutiles.

C) la communication paraverbale

La voix, le ton, le débit et les intonations sont autant d’éléments qui influencent la perception que notre interlocuteur a de notre discours. Un peu comme dans la musique, ces différents paramètres contribuent à donner une certaine couleur à notre façon de nous exprimer.

3. créer un climat convivial pour faciliter les échanges

Un environnement chaleureux et détendu favorise grandement la qualité des interactions entre individus. Pour y parvenir, il importe d’utiliser un vocabulaire positif et empathique, de sourire et d’adopter une attitude bienveillante. Il est également recommandé de maintenir un contact visuel avec notre interlocuteur pour instaurer un climat de confiance.

4. donner et recevoir des feedbacks constructifs

Les feedbacks sont utiles pour ajuster nos comportements et améliorer notre manière de communiquer. Qu’ils soient positifs ou négatifs, ils doivent être exprimés avec tact et diplomatie pour ne pas froisser la sensibilité de l’autre.

A) formuler un feedback positif

Pour encourager notre interlocuteur à progresser, il est important de souligner ses efforts et ses réussites. On peut par exemple lui dire : « J’ai beaucoup apprécié la façon dont tu as mené cette réunion, cela a permis de cerner rapidement les enjeux et d’avancer efficacement sur le projet. »

B) exprimer un feedback négatif

Dans le cas d’un feedback négatif, adoptez une démarche constructive en identifiant le problème puis en proposant des solutions pour y remédier. Par exemple : « Je pense qu’il serait bénéfique pour notre collaboration de préciser les objectifs et les priorités dès le début du projet afin d’éviter les malentendus. »

5. faire preuve d’empathie dans la communication

L’empathie consiste à se mettre à la place de l’autre pour mieux comprendre ses émotions et ses besoins. Cette compétence permet d’instaurer un véritable dialogue avec notre interlocuteur.

Voici quelques conseils pour développer votre empathie :

A) observez attentivement

Pour entrer en empathie, il convient d’observer notre interlocuteur et de prêter attention à son langage corporel et verbal. Ainsi, nous pouvons repérer ses émotions et adapter notre façon de communiquer en conséquence.

B) ecoutez avec bienveillance

Ecouter l’autre sans jugement, en acceptant ses sentiments et en offrant un soutien émotionnel peut grandement faciliter la résolution des problèmes et l’échange d’idées.

Maîtriser ces compétences utiles en communication vous permettra de créer des liens solides et durables avec vos pairs. Que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel, développer ces aptitudes contribuera au succès de vos projets et à votre épanouissement général.